Compostage

Le compostage individuel, mode d’emploi

Le compostage résulte d’une décomposition des matières organiques par les micro-organismes du sol, bactéries, champignons,… en présence d’oxygène et d’eau. Après quelques mois de fermentation, on peut obtenir un produit comparable au terreau de bonne qualité. La zone de compostage, ou le composteur, doit être installée, si possible, dans une zone semi ombragée, à l’abri du vent, facilement accessible et où l’eau de pluie ne risque pas de s’accumuler. On peut composter toute l’année. Le compostage est toutefois ralenti en hiver, quand les températures sont basses. En toute saison, il est important d’alimenter régulièrement son compost pour maintenir les micro-organismes en activité. Le compostage peut être réalisé à l’air libre ou à l’aide d’un composteur, plus esthétique dans un jardin.

Que peut-on mettre dans le compost ?

Les déchets de jardin : tontes de pelouses, tailles de haies, feuilles mortes, mauvaises herbes (non montées en graines), fleurs fanées, branchages broyés en morceaux, épluchures de fruits et de légumes, sachets de thé et filtres à café, coquilles d’oeufs ou de noix réduites, cendres de bois refroidies, essuie-tout, serviettes et mouchoirs en papier.

Comment entretenir son compost ?

Pour éviter l’excès de matières azotées (tontes de pelouses) et les émanations d’odeur d’ammoniaque, on peut ajouter de la sciure, des copeaux, de la paille, des feuilles sèches, des cendres de cheminées, riches en carbone. Il faut penser à alterner les matières sèches et humides, fines et grossières et les matières azotées et celles riches en carbone. Quand le temps est sec, il convient de l’arroser. Il faut aussi le brasser quand il est trop compact. L’aération permet d’éviter les mauvaises odeurs.

A partir de quand peut-on utiliser son compost ?

Entre 3 et 6 mois, on obtient un paillage qui peut être étendu au pied des arbustes. Le jeune compost maintient l’humidité et empêche les mauvaises herbes de pousser. A partir de 8 mois environ, on obtient le mulching. On peut l’épandre sur le sol à l’automne. Entre 10 et 12 mois, l’amendement obtenu par le résultat du compostage mature peut être utilisé comme apport pour les massifs ou le rempotage.

Compostage à  domicile

Soucieux de préserver l’environnement et de maîtriser les coûts de gestion des déchets, la municipalité de Châteaubernard et CALITOM ont souhaité aller plus loin en engageant une véritable politique de prévention.
Le compostage à domicile apparaît le moyen, le plus efficace à court terme, de responsabiliser le citoyen à sa production de déchets : il peut induire une diminution de 80 kg/hab/an.

Composter a un double avantage :

limiter le volume de déchets,
réaliser un compost comparable à l’humus ou un terreau utilisable pour les potagers, les plantes, etc.

La commune ne dispose plus de la «compétence déchets», elle organise cependant sur son territoire l’achat, la mise à disposition et le suivi des composteurs. Plus de 400 sont en service actuellement sur la commune. Si vous souhaitez participer à cette action, n’hésitez pas à réserver votre composteur auprès des Services Techniques Municipaux.

en savoir plus sur le compostage

en savoir plus sur CALITOM