Théâtre

Djihad

vendredi 25 janvier 2019 20h30

Texte et mise en scène d’Ismaël Saïdi

La pièce qu’il faut avoir vue !

Confrontés au grand vide de leur vie, trois jeunes Bruxellois, Ben, Reda et Ismaël décident de partir en Syrie pour combattre aux côtés des djihadistes.

Au cours de cette odyssée tragi-comique qui les mène de Schaerbeek à Homs, en passant par Istanbul, ils découvrent peu à peu la véritable raison de leur départ. Et la situation est bien moins idyllique que prévu.

Comédie déroutante, Djihad fait rire des clichés de toutes les religions, en levant le silence sur les tabous de chacun. Réelle catharsis, la pièce révèle sur scène nos angoisses les plus profondes, la peur de l’autre et ce qu’elle engendre…

Plus d’infos

Vue par plus de 300 000 spectateurs -dont la moitié d’adolescents- depuis sa création à Bruxelles en décembre 2014, cette pièce y a  été déclarée « d’utilité publique »  par le secrétariat d’Etat à la culture. L’auteur prend en effet le parti de faire tomber les murs entre les communautés et aspire, entre rires et larmes, à un meilleur « vivre ensemble ».

 Ce qu’en dit la presse :

« La pièce qui utilise le rire pour parler d’un sujet dont peu de gens arrivent à parler » France Info

« Un cocktail d’émotions sur scène » Télérama

« Miser sur l’humour pour parler de djihadisme était un pari osé. Une nécessité pour ce musulman pratiquant, qui fut flic pendant quinze ans.[..] Si la pièce d’Ismaël rencontre un si fort succès, au-delà de l’humour et de la qualité de son texte, c’est certainement parce que le Bruxellois connaît parfaitement son sujet pour avoir grandi dans un quartier populaire du nord de la capitale » Slate

Ce qu’en dit l’auteur :

 « Cette pièce est évidemment une auto-critique de la communauté dont je fais partie. Qui sont ces jeunes qui s’engagent ? Avant de les stigmatiser, je voudrais qu’on analyse d’abord les symptômes, pour pouvoir soigner le mal en amont. [..] Il y a une victimisation à outrance, hypocrite en somme, lorsque ceux qui disent ne pas être tolérés, ne sont pas eux-mêmes tolérants envers les autres.

Le problème vient de nous, alors c’est notre rôle de faire le trait d’union entre l’islam du Moyen-Orient, et les enfants d’immigrés d’ici. L’islam est une religion « pâte à modeler » qui a toujours su s’adapter à un milieu, il faut donc en faire de même ici, avant de devoir faire face à une radicalisation. Je refuse que mes enfants grandissent dans un « racisme des blancs ». Les enfants d’immigrés sont un mélange d’islam et de judéo-chrétienneté, il faut l’assumer et avancer. »  Ismaël Saidi

En savoir encore plus sur l’histoire de Djihad…

à partir de 12 ans

Extraits

Réservation indispensable pour cet événement gratuit.

Billetterie au Castel lundi et vendredi de 13h30 à 17h et en ligne sur www.lecastel.fr

Places numérotées.

05 45 32 76 81

Spectacle 100% Castel

05 45 32 76 81

Ville de Châteaubernard

Réservez

Retourner à l'accueil