Le Castel sous influence…

Que s’est-il passé hier soir pour que soudain 850 bras,  plus gambettes et popotins, sortent de leur léthargie naturelle et s’agitent avec enthousiasme, et ce, de 7 à 77 ans  ?

A coup sûr,  le Castel  est tombé sous influence…

… celle d’un choeur blanc de Gospel, mené par un Zébulon sans moustache mais point sans panache : Michaël Merle !  Monté sur ressort,  doté d’une formule magique, l’oiseau chanteur dirige ses oisillons avec l’énergie et le talent d’un maestro.

Voices Influence Gospel a brillé au Castel. Ses choristes, ses solistes, ses jeunes talents, Laura, Juliette, le quatuor de  jeunes files et enfin Mattéo, ont été chaleureusement applaudis. Certes les groupies menaient le bal mais elles ont vite été suivies puis dépassées par l’enthousiasme des profanes  qui découvraient le spectacle.

Rejoints en toute fin de concert par les chorales Gospel en Borderies et Arc-en -Ciel pour deux superbes morceaux : Amen et Praise the Lord, les Voices ont conclu cette soirée de communion avec le traditionnel Happy days. Foi en un dieu pour les uns, foi en l’humain pour les autres, foi en la vie pour tous : les chanteurs d’hier nous ont apporté un beau message d’optimisme, d’amour et de joie.

« Nous repartons avec le plein de punch pour la semaine au moins. C’est rare! «  commentait un spectateur, le sourire aux oreilles.

Au fil des éditions les Castel’odies gagnent en qualité, en générosité et en plaisir partagé.  Une ligne à poursuivre.

Quelques images de la soirée

Retour